Surface :160m2

Localisation : Colombes (92)

Mission :Conception& réalisation d’un jardin de ville

Maître d’ouvrage : Mme A.

Equipe : Romain Lacoste Paysagiste dplg

Phase : En cours 2018

Jardin de ville ou vil jardin.

Il est de ces jardins de ville dont on ne sait jamais qu’ils existent ; car isolés au fond d’une cour, lovés en cœur d’ilot urbain, ils s’abritent des regards des passants pour le plus grand bonheur de leurs occupants. Ce jeu de cache-cache avec l’urbanisme en place n’est pas sans compter sur une certaine densité d’habitations. Cette promiscuité quelque peu oppressante induit la présence de murs mitoyens un peu bruts et parfois disgracieux ou désuets.  Elle déverse son flot outrancier de fenêtres, dogme urbain du voir sans être vu, faisant germer en nous la peur du vis-à-vis ! 

Ce jardin est un laboratoire du vivant : celui des expériences plus que des réussites, me suis-je laisser dire. Aussi il faut composer avec ! Tel apparait le programme que l’agence a dû relever : des vis-à-vis à atténuer, un jardin vieillissant à faire renaitre et un mur disgracieux à dissimuler !

Restructurer les lignes du jardin

En souhaitant conserver la partie terrasse existante, sans modification de l’existant, apparait un espace délaissé en arrière-plan. Ce micro espace perdu, en surélévation, dont n’est tiré actuellement aucun avantage semble oublié dans les usages du jardin. Partons de ce délaissé pour insuffler une nouvelle dynamique d’ensemble. Ce recoin devient espace à part entière, aux usages définis. On y accède par un escalier auquel s’adosse un talus ce qui résout dans un même temps le problème de niveau. Ainsi mit en avant, cette arrière-terrasse donne le change au reste de l’espace salon/terrasse tel un fond de scène, un arrière-plan dynamique.

Conserver une même dynamique

Véritable point d’appui et d’appel, ce nouvel espace va nous servir pour propulser le projet sur le mur et dans le reste du jardin. L’orientation des poutres en chêne choisies pour constituer le sol de la terrasse est conservée pour parer le mur d’un habillage horizontal de fins tasseaux de bois brûlés.

On utilise ici la technique de flammage Japonaise appelée Yakisugi : une teinte de bois chatoyante qui est non sans rappeler celle du chêne. Le motif des tasseaux choisi est celui d’un mouvement, d’un vas et vient constant, presque une hésitation : tantôt il habille le mur en béton, tantôt il se retire et laisse paraitre le motif de carreaux.

L’escalier est conçu sur ce même principe de mouvement rassemblant le sol, le talus et la terrasse en un même « objet ». Un jeu de bacs en acier plus ou moins surélevés apporte un rythme supplémentaire et permet de stabiliser le talus.

Une ligne de poutres souligne le bord de terrasse. Elle joue avec le massif planté, cherchant une porte d’entrée pour le traverser.

Peindre le décor…

Pour donner un esprit plus contemporain à ce coin de jardin un peu terne, il lui fallait de la couleur. Une partie de la maison étant parée d’ardoises, l’idée de peindre le mur et le muret de la terrasse en bleu ardoise est venue d’elle-même. Le jeu de couleur de ce bleu confronté au métal, au bois et la future végétation nous plonge dans des tons très harmonieux, bienveillants et bien plus actuels.

…Et le planter

Trachelospermum jasminoides, Lonicera sinensis, Clematis armandii , Bambou mutiplex ‘Alphonse Karr’ ou Phyllostachys nigra, Westringia longifolia/fruticosa,  Rubus idaeux marastar, Carex plantaginea/evergold/morrowii, Polysticum munitum/polyblepharum, Asplenium scolopendrium, Blechnum spicante, Cyrtomium fortunei clivicola, Hosta halcyon/’blue angel’, Crocosmia, Agapanthus, Hemerocallis, allium tuberosum/ursinum, Phormium tenax, Lavandula munstead/stoechas, aster, salvia officinalis/purpurascens, Satureja montana, Stipa tenuifolia, festuca festina, Carex, Pittosporum tenuifolium ‘tom Thumb’…

 Il faut imaginer ce jardin comme une interpénétration du vivant avec les matériaux. Les deux se conjuguent dans une fresque d’ensemble. Ils se tiennent la main comme ils s’adossent, se supportent comme se contemplent, pour le plaisir des yeux et des sens.